Comédie musicale

Normandie

Les Frivolités Parisiennes / Christophe Mirambeau
9 décembre
BILLETTERIE

PRésentation

Ça vaut mieux que d’attraper la scarlatine !

En 1936, au moment où le Front populaire semble donner une issue heureuse aux crises que traverse la France, une comédie musicale pleine d’optimisme fait mouche à Paris : Normandie, dont la musique est signée Paul Mizraki, qui s’est déjà distingué par quelques tubes que tout le monde fredonne tel que « Tout va très bien, Madame la marquise ». L’intrigue de cet ouvrage est dans les attendus du genre : dans le huis-clos luxueux d’un paquebot voguant vers l’Amérique, jeunes filles dans le vent et milliardaires vont se croiser, chanter, danser… et peut-être s’aimer un peu. Au gré de situations plus rocambolesques les unes que les autres, c’est surtout l’occasion de s’amuser, danser… et de relativiser les maux passés ! D’ailleurs, la chanson phare de l’ouvrage « Ca vaut mieux que d’attraper la scarlatine » est un appel à rire de tout, en toutes circonstances. Dans une nouvelle orchestration particulièrement pétillante, près de quarante artistes sont réuni·es sur la scène pour faire revivre ce petit chef-d’œuvre très actuel, dans une mise en scène ingénieuse qui dépoussière intelligemment le propos sans le dénaturer.



PRODUCTION Les Frivolités Parisiennes/// COPRODUCTION Théâtre Impérial- Opéra de Compiègne /// AVEC LE SOUTIEN DE Direction des Affaires Culturelles d’Ile-de-France et de la Caisse des Dépôts

Les Frivolités Parisiennes sont en résidence au Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne et artiste associé de la Fondation Singer-Polignac.