• Le Carreau - Tickets
  • Le Carreau - Facebook
  • Le Carreau - Twitter

Vorpremiere

La Baraque met en lumière avec un humour grinçant la compromission des politiques, et la duplicité des grands marchés et de leurs fournisseurs. Ce texte du jeune auteur Aiat Fayez raconte une fable autour d’un duo burlesque qui a l’idée géniale de fabriquer des bombes artisanales dans des cocottes-minute.

Grand et Petit, vivent reclus dans leur appartement deux-pièces, sans horizons et sans espoirs. Seule Virginie leur rend visite et amène un peu de vie dans leur quotidien lugubre. Suite à un accident dans lequel la tête de Petit enfle dangereusement, ils décident de se venger de ce monde extérieur dont ils se sentent victimes. Le compte à rebours est lancé ; les bombes explosent. Des personnages étrangers entrent dans le jeu sous la forme de silhouettes un peu floues; le rythme de fabrication des bombes s’accélère et Grand et Petit s’enrichissent. Leur commerce se transforme peu à peu en véritable empire financier et Virginie devient leur partenaire de crime.

Tatjana Pessoa, du collectif belge Novae, nous livre ici une mise en espace franco-allemande, où s’immiscent d’autres langues étrangères comme autant d’intrus fantasmés. A travers ce texte, elle pose la question de notre perception de l’étranger en tant que menace un peu floue et incompréhensible. En quoi ces langues « étrangères » nous font-elles nous sentir inclus ou exclus ?