• Le Carreau - Tickets
  • Le Carreau - Facebook
  • Le Carreau - Twitter
Une Année sans été

Une année sans été

Joël Pommerat | Cie Louis Brouillard

jeu
11.12
19:30
ven
12.12
20:00
En français surtitré en allemand jeudi 11.12
Durée : 70 min.

Une année sans été met en scène cinq jeunes garçons et filles confrontés aux grandes questions de l’existence : la question de la responsabilité face à son avenir, l’amour, la mort.

Automne… Hiver… Printemps… Eté 1914… Sur un plateau en clair-obscur, les personnages sont à la recherche de leur identité, de leur projet de vie, connaissent l’émoi amoureux et font face au deuil. Seuls points lumineux sur un plateau plongé dans la pénombre, ils sont comme des étoiles, qui brillent avant de s’éteindre dans la tragédie de la guerre imminente.

La pièce a été montée dans le cadre d’un projet d’accompagnement de jeunes professionnels du spectacle vivant ; Joël Pommerat a offert à de jeunes comédiens, metteurs en scène, scénographes et techniciens, les conditions réelles de création et d’exploitation d’un spectacle.


***

Jeudi 11.12.

19:30 Représentation en français surtitré en allemand

21:00 Table ronde sur le thème « Les écrivains dans la Grande Guerre – Regards croisés« .
>> Télécharger le dépliant de la manifestation.

En partenariat avec

logo_UL-CFALOR         Impression        Dans le cadre des Commémorations du Centenaire 14-18    centenaire_14-18_rond_logo

 

***

Vendredi 12.12. – 20:00


Représentation adaptée en langue des signes française
par Sandrine Schwartz, comédienne-interprète LSF.  >> TEASER
Réalisation Accès Culture

picto LSF     Logo_Acces_Culture HD

 


Joël Pommerat fonde la compagnie Louis Brouillard en 1990 et crée depuis ses propres textes, dont Pôles et Treize étroites têtes, Mon ami et Grâce à mes yeux (Théâtre Paris-Villette, 2001-2002), Qu’est-ce qu’on a fait ?, Au monde, Le Petit Chaperon rouge*. Les Marchands (TNS, 2006 ; Grand prix de littérature dramatique, 2007). Pommerat présente son Pinocchio* en 2008, puis deux spectacles qui valent à la Cie Louis Brouillard deux Molières consécutifs : Cercles / Fictions aux Bouffes (2010) et Ma Chambre froide. Joël Pommerat est artiste associé à l’Odéon-Théâtre de l’Europe jusqu’en 2013, et au Théâtre National de Bruxelles.
Les textes de Joël Pommerat sont édités chez Actes Sud-Papiers. Ils sont  traduits en anglais, allemand, coréen, croate, espagnol, grec, italien, roumain, russe et suédois.
Joël Pommerat est un auteur de plateau qui met en scène ses propres textes. Avec Une année sans été (de Catherine Anne, creation au TNS en 1987), c’est le première fois qu’il s’empare d’un texte existant.

Mise en scène Joël Pommerat | avec Carole Labouze, Franck Laisné, Laure Lefort, Rodolphe Martin, Garance Rivoal | Scénographie, lumière Eric Soyer | Assistant lumière Renaud Fouquet | Responsable construction À travers Champs - Thomas Ramon | Création costumes, accessoires Isabelle Deffin | Musique originale Antonin Leymarie | Son François Leymarie | Recherche sonore Yann Priest | Assistante mise en scène et coach en allemand Bettina Kühlke | Dramaturgie Marion Boudier | Collaboration artistique Saadia Bentaïeb, Philippe Carbonneaux, Marie Piemontese | Direction technique Emmanuel Abate | Régie lumière Renaud Fouquet | Régie son Yann Priest | Régie plateau Lorenzo Graouer, Sylvain Caillat

Production Compagnie Louis Brouillard | Coproduction Théâtre National de Bruxelles, Odéon – Théâtre de L’Europe, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, CNCDC - Centre National de création et de diffusions culturelles de Châteauvallon, L’Hippodrome - Scène nationale de Douai, Saint-Valéry en Caux - Le Rayon Vert, Théâtre d’Arles - Scène conventionnée pour des écritures d’aujourd’hui

Une année sans été a bénéficié de résidences de création à Maison des métallos,  T2G - Centre Dramatique National de Gennevilliers , Théâtre Paris-Villette. | La Compagnie Louis Brouillard reçoit le soutien du Ministère de la Culture/Drac Ile-de-France et de la Région Ile-de-France. | Joël Pommerat est artiste associé au Théâtre National de Bruxelles.

Le texte de Catherine Anne est publié aux Éditions Actes Sud-Papiers.