• Le Carreau - Tickets
  • Le Carreau - Facebook
  • Le Carreau - Twitter
Daprès-une-histoire-vraie_06_copyright_Marc-Domage_beitragsbild

Festival PERSPECTIVES – D’après une histoire vraie

Christian Rizzo | CCN de Montpellier

sam
30.05
18:30
Durée : 70 min.

Logo_PERSPECTIVES_geschnitten

 

 

Succès du Festival d’Avignon 2013, D’après une histoire vraie de Christian Rizzo est une alchimie parfaite entre danse contemporaine et folklore des danses traditionnelles du bassin méditerranéen.
Huit danseurs et deux batteurs sont réunis sur un plateau sans artifice à la blancheur crépusculaire. Aux rythmes effrénés des percussions, les danseurs enchaînent les pas.
Seuls, à deux, à trois ou bien en groupe, ils caressent puis battent le plateau de leurs pieds.
Comme gagnés peu à peu par la transe contagieuse et pris dans une ronde qui ne s’arrêterait jamais, ces danseurs et percussionnistes finissent par complètement nous envoûter.
Pour cette pièce, Christian Rizzo a fait appel à King Q4 et Didier Ambact, deux musiciens ayant déjà mené de nombreux projets à l’international.
Ils envahissent la salle du son de leurs batteries : une énergie communicative et une grande douceur se dégagent de cette pièce, débordante de vitalité.

D’après une histoire vraie, mais quelle histoire ?
« En 2004, à Istanbul, à quelques minutes de la fin d’un spectacle auquel j’assiste, surgit comme de nulle part une bande d’hommes qui exécute une danse folklorique très courte et disparaît aussitôt. Une émotion profonde, presque archaïque, m’envahit », explique Christian Rizzo, figure de la danse contemporaine en France, depuis peu à la tête du Centre Chorégraphique National de Montpellier. Il s’est emparé de cette émotion pour son travail de création et invente comme un folklore universel qui inviterait chacun à rejoindre la danse.

 

Echos de presse

« A coups de bras qui entourent une épaule, de rondes vite faites aussitôt défaites, de guirlandes la main dans la main, de pas de bourrée à droite et de ruades à gauche, les huit danseurs – rien que des hommes – nous entraînent dans ce qui finit par ressembler à une rave rock néo-tradi. Et lorsque les deux batteurs déchargent des rafales de percussions qui prennent les tripes et les retournent sec, l’affaire est dans le sac. »
Rosita Boisseau. Le Monde, 09.07.2013

« Ce qui ressort de cette rencontre entre percussions et danse : un dialogue entre la musique et ces huit hommes, plein de sensibilité, d’attentions et de délicatesse. »
Annette Bopp. tanznetz.de, 13.10.2014

 

Conception, chorégraphie, scénographie, costumes Christian Rizzo | Interprétation Fabien Almakiewicz, Yaïr Barelli, Massimo Fusco, Miguel Garcia Llorens, Pep Garrigues, Kerem Gelebek, Smaïn Boucetta, Roberto Martínez | Musique originale Didier Ambact & King Q4 | Musique live Didier Ambact & King Q4 / Thomas Calegari | Lumières Caty Olive | www.ccnmlr.com

Avec le soutien de l’Institut français et du Ministère de la Culture et de la Communication / DGCA | Remerciements au Carreau | Montage de production Bureau Cassiopée | Production déléguée I.C.I – centre chorégraphique national de montpellier / languedoc-Roussillon | Coproduction l’association fragile, Théâtre de la Ville - Paris, Festival d’Avignon, Opéra de Lille, Centre de développement Chorégraphique de Toulouse - Midi-Pyrénées, Ménagerie de Verre - Paris, Filature, Scène nationale - Mulhouse, l’apostrophe – Scène Nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise, Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape / Direction Yuval Pick | Avec le soutien du Conseil Régional Nord-Pas de Calais, de la Convention Institut français + Ville de Lille, de l’Association Beaumarchais – SACD et de l’Institut français dans le cadre du fonds de production CIRCLES | Avec l’aide du Phénix, Scène Nationale Valenciennes | Résidences de création Opéra de Lille, Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Rape / Direction Yuval Pick, Centre Chorégraphique National Roubaix Nord-Pas de Calais