• Le Carreau - Tickets
  • Le Carreau - Facebook
  • Le Carreau - Twitter
Ce que j'appelle oubli©Jean-Claude Carbonne

Ce que j’appelle oubli

Angelin Preljocaj - Ballet Preljocaj

ven
21.02
20:00
Durée : 90 min.

« Tabassé à mort par quatre vigiles dans un supermarché lyonnais, pour avoir bu une canette de bière sans être passé à la caisse… ».
C’est à travers une phrase interminable d’une soixantaine de pages, une phrase puissante que l’auteur Laurent Mauvignier rend compte de ce fait divers atroce.
Elle va devenir le fil conducteur, le moteur du spectacle tel un dernier souffle avant la mort.
Angelin Preljocaj a choisi de s’emparer de ce sujet à travers la danse.
C’est avec six danseurs et un comédien que la danse s’associe au texte. Les corps s’expriment et s’entremêlent,
révélant la puissance des mots et matérialisant les émotions.
Ce que j’appelle oubli nous interroge sur la société, sur notre monde, nos contemporains, et surtout sur ceux que la société oublie.

>> Dossier de présentation du spectacle (format .pdf)

Texte: Laurent Mauvignier, Ce que j’appelle oubli (Editions de minuit) / Musique: 79D / Scénographie, costumes: Angelin Preljocaj / Création lumières: Cécile Giovansili-Vissière www.preljocaj.org

Avec: Narrateur: Laurent Cazanave / Danseurs: Aurélien Charrier, Fabrizio Clemente, Baptiste Coissieu, Carlos Ferreira Da Silva, Liam Warren, Nicolas Zemmour / Assistant adjoint à la direction artistique: Youri Van den Bosch / Choréologue: Dany Lévêque Création 2012: Production: Ballet Preljocaj / Coproduction: Biennale de la danse de Lyon, Théâtre dela Ville – Paris, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines Le Ballet Preljocaj, Centre Chorégraphique National, est subventionné par le Ministère de la culture et de la communication – DRAC PACA, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouchesdu- Rhône, la Communauté du Pays d’Aix et la Ville d’Aix-en-Provence. Il bénéficie du soutien du Groupe Partouche – Casino Municipal d’Aix-Thermal, et de la Fondation d’entreprise Total pour le développement de ses projets ainsi que du soutien de l’Institut français – Ministère des Affaires étrangères pour certaines de ses tournées à l’étranger.